À qui le “Ruban de verdure”? SIGH et les récits de la vallée de la rivière Edmonton et du système des ravines

Par Mo Engel, Shannon Stunden Bower, Andrew Tappenden, et William Van Arragon

Publié sur le site niche-canada.org

Nos collègues et amis de NICHE (Network in Canadian History & Environment) et The Otter/La Loutre viennent de publier un article intéressant sur un projet historique SIG basé à l’Université de l’Alberta. Ils l’ont généreusement offert pour l’afficher également ici. Les partenaires du projet partagent plusieurs des mêmes objectifs que nos efforts de Geohistory/Géohistoire et nous espérons travailler de plus près avec eux dans le futur.

Une partie de l’article se lit comme suit:

« L’objectif principal de notre projet est de comprendre les antécédents complexes et conflictuels de la vallée de la rivière Edmonton. Nous travaillons à cet objectif de plusieurs façons. Un effort majeur est axé sur la production d’un atlas numérique mettant en évidence les histoires moins connues de la vallée de la rivière Edmonton. Conçu comme un travail d’histoire publique et animé en partie par l’utilisation de Systèmes d’information géographique (SIG), l’atlas s’adresse au grand public. Au cours des dernières années, les participants au projet ont travaillé à développer une plate-forme conçue spécialement pour afficher des documents historiques (photos, documents, films, cartes, etc.) dans des récits spatiaux. La collaboration des informaticiens, des spécialistes en humanité numérique et des historiens a permis de produire des logiciels destinés à fournir un moyen plus satisfaisant de formuler des hypothèses sur la signification de processus spatiaux et historiques particuliers. Une fois fonctionnel, le logiciel sera diffusé dans un format open source. Cela permettra à des non-experts de déployer des outils SIG avancés au service de la recherche et de la diffusion communautaire. »

Demonstrating one of the capacities of our digital atlas, this clip integrates an 1882 Map of Edmonton as a tile layer with varying opacity over the current (2017) OpenStreetMap data. The annotated regions highlight 1882 state-sanctioned land ownership and are displayed in juxtaposition to the current land usage. All materials are in the public domain.
En démontrant ici l’une des utilités de notre atlas numérique, ce clip intègre une carte d’Edmonton de 1882 dans une couche avec une opacité variable par rapport aux données d’OpenStreetMap actuelles (2017). Les régions annotées mettent l’accent sur la propriété foncière sanctionnée par l’état en 1882 et son affichées en juxtaposition à l’utilisation actuelle des terres. Tous les matériaux sont du domaine public.

Vous pouvez lire l’article en entier ici (Anglais)

Cet article est également disponible en : Anglais